Pourquoi je n'aime pas « l’art »

Pardonnez-moi le titre "clickbait". Bien sûr, comme beaucoup, j'apprécie le monde de l'art, mais en ma qualité d'archéologue, j'ai tendance à éviter d'utiliser le terme « art » lorsque je parle de vestiges ou matériels anciens.

L’authenticité : mille et une nuances d’une épineuse problématique

J’ai passé l’été sur une île de la Méditerranée extrêmement touristique et je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer que magasins, négociants et vendeurs de rues vous assaillissent de toutes parts de slogans « local » « authentique » « fait ici ». On comprend donc vite que la plus grande préoccupation des touristes est de repartir avec des marchandises fabriquées des mains mêmes de l’autochtone. Mais est-ce bien la vérité d’un peuple dont on cherche le souvenir ou des concentrés de poncifs correspondant à l’idée que l’on s’en fait ? Est-ce qu’on nous vend de l’authentique ou du faux-semblant ? L’idée m’a turlupinée et m’a amenée à initier une réflexion sur la notion d’authenticité dans l’art, en débat permanent.

10 questions à Carol Rodríguez

Carol Rodríguez est une archéologue et illustratrice professionnelle péruvienne qui partage son intérêt pour l'art péruvien ancien à travers les illustrations qu'elle réalise et publie sur les médias sociaux. Elle est actuellement une collaboratrice régulière d'Objective Convergence, pour lequel elle a dépassé le cadre de l'art du Pérou pour créer les superbes illustrations qui accompagnent nos playlists mensuelles.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
fr_FRFrançais